Piloté par Action Logement

Lancé en 2019 par Action Logement pour 3 ans, ce programme était à destination des salariés du privé à revenus modestes. L'aide permettait de financer des travaux d'isolation et le remplacement du système de chauffage, avec une subvention maximum de 20.000€. À son lancement, Action Logement disposait d'une enveloppe d'1 milliard d'euros et un objectif de 50.000 dossiers. Ce nombre a finalement été atteint beaucoup plus vite que prévu, notamment à la suite du premier confinement.

 

C'est donc depuis fin 2020, qu'ils se voient contraints de stopper ce dispositif. Pas d'inquiétude, la situation semble en passe de se débloquer et une issue favorable est désormais espérée pour les dossiers déposés en cette fin d'année : "Les dossiers qui ont été déposés sont en train d'être instruits un par un, avec comme objectif de les prendre tous" a annoncé Emmanuelle Wargon, ministre déléguée du Logement.

Des entreprises peu scrupuleuses

Emmanuelle Wargon émet cependant un bémol : "Dans certains dossiers, les prix de travaux indiqués sont deux à trois fois supérieurs aux prix normaux. Nous ne paierons pas n'importe quoi à n'importe quel prix". 

La rénovation énergétique est un secteur connu pour le manque de sérieux de certaines entreprises qui en profitent parfois pour augmenter leurs prix. Faites confiance à des acteurs de proximité et certifiés ! Plus d'informations à ce sujet ici

MaPrimeRenov' et les CEE maintenus

Cependant, les autres aides ne sont pas concernées par l'arrêt d'Action Logement. MaPrimeRenov', CEE, Chèque Energie... Profitez dès maintenant de ces subventions pour réaliser vos travaux de rénovation énergétique !