Le diagnostic de performance énergétique (DPE)

Le diagnostic de performance énergétique est destiné à comparer des biens immobiliers entre eux.

Il résulte d’un calcul règlementaire selon la méthode 3CL dans laquelle les paramètres d’usage du logement sont imposés (température de consigne, réduit de chauffage, absences dans l’année, …).

L’étiquette énergétique du DPE donnera donc un point de comparaison pour un usage moyen. La consommation affichée sur le DPE ne présume en rien de la consommation réelle que vous pourriez avoir dans le logement.

L'audit énergétique

L’audit énergétique s’appuie, quant à lui, sur une méthode où l’ensemble des facteurs d’usage sont paramétrables. Cela permet à l’auditeur de créer une simulation énergétique du logement qui sera la plus proche de l’usage réel des occupants.

Il sera tenu compte de la température de consigne, des habitudes de chauffage (réduit en absence ou parties de maison non chauffées quand les enfants ont quitté la maison par exemple) ou encore du nombre d’occupants.

C’est cette finesse de paramétrage qui permettra, dans un premier temps, de valider la simulation information créée en la comparant avec les factures de consommations réelles. Elle permettra également, dans un second temps, d’obtenir des projections d’économies d’énergie après travaux au plus proche de ce qui peut être attendu au regard des habitudes de vie dans le logement.

Les différences

Le DPE est donc un calcul conventionnel pour comparer les biens entre eux sur une même base.

L’audit énergétique est une étude personnalisée qui s’appuie sur une prise en compte des habitudes de vie réelles des occupants pour calculer la consommation annuelle d’énergie d’un ménage dans une habitation donnée.

L’audit propose des travaux isolés d’amélioration de la performance énergétique du logement tout comme le DPE. Par contre, l’audit énergétique va plus loin que le DPE en proposant des scenarii de travaux pour atteindre une performance cible (niveau d’économies d’énergie). Ces travaux et scénarii sont budgétés. Les aides financières associées sont chiffrées en tenant compte de la situation personnelle des propriétaires (niveau de ressources, nombre de personnes au foyer, …) afin de connaître le reste à charge des travaux proposés. L’audit permet de connaître, pour ces mêmes travaux, les économies d’énergie associées et ainsi d’en déduire la durée d'amortissement, toujours en tenant compte des habitudes de vie des occupants de l’habitation.

Un but différent

Le DPE est un diagnostic règlementaire qui est obligatoire dans le cas d’une vente ou d’une mise en location.

L’audit énergétique n’est obligatoire que dans les copropriétés de plus de 50 lots équipées d’une installation collective de chauffage et construites avant 2001.

Dans le cas de logement individuel, l’audit énergétique est une aide personnalisée à la priorisation des travaux. À partir d’un état des lieux de l’existant, il permet de déterminer les axes d’amélioration et propose les travaux d’amélioration correspondants en tenant compte du contexte et des projets des propriétaires. Il peut même permettre de calculer ou comparer la rentabilité de systèmes de chauffage différents (bois et pompe à chaleur par exemple).

L’audit énergétique est le point de départ dans la conception de votre projet de rénovation énergétique.