Les nouveaux barèmes

Le gouvernement a détaillé le lundi 5 octobre l’évolution du dispositif d’aides à la rénovation énergétique MaPrimeRenov’ pour 2021. Plusieurs changements vont être opérés.

QUAND DEMANDER MA PRIME ?

Tous les devis signés à partir du 1er octobre 2020 permettront d’en bénéficier. Les travaux peuvent être réalisés dès maintenant. Par contre, le dépôt des dossiers ne pourra se faire qu’à compter du 1er janvier ou du 1er juillet 2021 selon les catégories de ménages.

PLUS DE CONDITIONS DE RESSOURCES

Tout d’abord, le dispositif n’est plus soumis à conditions de ressources. Les ménages aux revenus intermédiaires ou supérieurs qui, jusqu’ici, bénéficiaient du CITE y sont désormais éligibles. Les catégories de ressources, dont le nombre ne change pas, seront maintenant repérées par couleurs (Bleu, jaune, violet ou rose). Les niveaux de primes resteront donc différents selon les ressources du ménage.

UN DISPOSITIF ELARGI

Le dispositif est élargi à d’autres catégories de ménages. Il s’ouvrira, dès le 1er juillet 2021, aux propriétaires bailleurs et aux copropriétés. À noter que les travaux dans les résidences secondaires demeurent toujours non éligibles à cette prime.

DE NOUVELLES PRIMES

Quelques nouvelles primes ont également été ajoutées afin de permettre aux ménages de sortir de la précarité énergétique et de les inciter à se lancer dans des rénovations ambitieuses. Ainsi, il est possible de bénéficier d’un bonus allant jusqu’à 1500€ pour la sortie du statut de « Passoire énergétique » (étiquettes F ou G du DPE) ou pour un projet amenant au niveau BBC (Bâtiment basse consommation). Ces bonus viendront se cumuler aux primes déjà mobilisables sur le projet.

Une prime « Rénovation globale » vient aussi compléter le dispositif pour inciter les ménages aux revenus les plus élevés à réaliser des bouquets de travaux. Cette prime pourra aller jusqu’à 7000€ et est destinée aux catégories de revenus MaPrimeRenov’ violet ou rose. Elle ne sera accessible qu’à la condition de justifier d’un niveau minimum d’économies d’énergie après travaux. Elle sera prochainement complétée par une opération « coup de pouce » CEE (certificats d’économies d’énergie).

LES NOUVEAUX BARÈMES